Hilton Head Island

Hilton Head Island

Hilton Head Island

Le Hilton Head Island Program (HHIP) est un programme supervisé par Disney qui consiste à travailler en Food & Beverage – Quick Service (Fastfood/Cafétéria) au Resort Hilton Head situé sur une ile en Caroline du Sud (Resort affilié au DVC de Disney). Le principe de ce programme est le même que le CEP/ICP, avec quelques différences…

Différente application pour chaque programme?

L’application pour l’un des deux programmes se fait sous la même appellation: le J1 Cultural Exchange Program. Ce n’est qu’aux entrevues que l’on vous demandera de faire un choix entre le Hilton Head et le ICP/CEP.

Similitudes avec le ICP/CEP

  • Les avantages sont les mêmes (accès aux parcs gratuitement, sauf pour quelques dates spéciales comme le 4 juillet.) *sauf que tu dois t’y rendre, car tu n’es pas à Orlando.
  • Tu vis en appartement (6 personnes, c’est le seul choix)
  • Tu paies un loyer (environ 100$ US par semaine/personne)
  • Tu vis dans des complexes d’appartements sécurisés 24h/24h
  • Tu as accès à des salles de lavages communes et payantes.
  • Échanges multiculturels
  • Les entrevues sont à Québec (UL) en anglais en même temps.

Différences avec le ICP/CEP

  • Tu vis en Caroline du Nord et non à Orlando FL
  • C’est surtout plus payant ($10.80 US), considérant le nombre d’heures travaillées, incluant celles payées en overtime.
  • Le retour des taxes est donc plus payant aussi (environ $1000 US), contrairement à 200$ US pour le ICP.
  • Tu as accès à la plage en tout temps (pas d’accès facile à la plage dans le ICP)
  • Tu vas au travail à vélo ou à pied (pas de bus contrairement au ICP)
  • Tu peux seulement travailler dans un Quick Service (pas d’autres options)
  • L’immersion anglaise est plus intensive, donc plus efficace.

Témoignages

Pour lire le témoignage de Gabrielle P. (2014), première Canadienne à avoir participé au programme, cliquez ici.

 

Pour plus d’informations, lisez le message qui suit:

HHIP

Courriel reçu le 20 décembre 2015

 


FAQ

Les réponses sont fournies par Gabrielle Pichette (participante au HHIP en 2014).

1: Comment faisais-tu ton épicerie?

« Souvent, j’allais chez Kroger pour l’essentiel. Il se situe entre l’endroit du travail et notre appartement donc j’y allais en vélo (5 minutes environ). À la fin de mon été, ils ont aussi ouvert un Whole Foods, OMG il y a tellement de bonnes choses là-bas! Si j’avais besoin d’une plus grosse épicerie, je prenais la navette offerte par Disney pour aller au Wal-Mart à 10 minutes en shuttle bus. »

2: Y avait-il un transport inclus pour se rendre au resort?

« Un vélo était fourni par Disney pour tout le long de notre séjour. C’est le moyen de transport que j’utilisais le plus pour me rendre au travail. Quelques fois, lors de journée de pluie par exemple, nous nous arrangions avec nos collègues de travail pour qu’ils viennent nous prendre en passant avec leur auto. Sinon on pouvait appeler la veille de notre journée de travail pour avoir le shuttle bus gratuitement. Je pense l’avoir utilisé seulement 3 fois durant tout l’été. Ce que j’aimais beaucoup, c’était de partir en vélo pour aller travailler au Tide me over (le beach house) en passant par la plage au lieu de la piste cyclable/rues.»

 3: Est-ce qu’il y avait un transport pour te mener ailleurs au Walmart?

«Le shuttle bus était gratuit pour nous un certain jour de la semaine (seulement le mercredi si je me rappelle bien) pour nous conduire aller-retour au Walmart et Publix. Il fallait réserver d’avance si on voulait le prendre. Ce shuttle bus est seulement gratuit si on veut se rendre au ressort ou pour aller au Wal-Mart, pas ailleurs sur l’ile. Sinon pour aller magasiner aux supers outlets juste à l’extérieur de l’ile, on y allait soit avec des collègues de travaille ou on prenait un taxi à plusieurs qu’on devait débourser par nous même.»

4: Avais-tu un horaire régulier? Si oui, à quoi ressemblait-il?

«Mon horaire de travail n’était pas régulier, mais les shifts n’étaient pas très différents puisqu’il y a seulement 2 endroits où tu peux travailler et que les repas servis sont seulement déjeuner ou diner. À l’exception du mardi soir pendant plusieurs semaines de juin à juillet où il y a un buffet à préparer le soir. Les mardis sont donc des journées extrêmement difficiles physiquement puisque tu pouvais travailler de 7 am à 6pm non stop ou sinon de 10am à 9pm. Ou faire même des 12heures par jour. »

5: Comment fonctionnait la cohabitation dans votre appartement?

«Disney loue un des plus gros appartements du complexe où je demeurais. Nous étions 6 filles à rester dans le même appartement, les 6 internes. Il y avait 3 chambres (2 lits par chambre), 2 salles de bain, une cuisine, une grande salle avec la table à manger et le salon connecté. Un balcon qui donnait sur le stationnement.»

6: Quel était le loyer par semaine?

«95$/semaine. Déduis directement dans notre paye.»

7: Le lavage/séchage était-il payant? Était-ce dans l’appartement lui-même?

«Il y avait une laveuse – sécheuse dans notre appartement, donc c’était gratuit. Puisque nous étions 6, on l’utilisait pratiquement tous les jours (source de beaucoup de nos problèmes de collocations haha, mais on a survécu !) Il y a eu un problème à un moment donné avec, on a contacté Disney et ils nous ont envoyé à plusieurs répétitions quelqu’un pour le réparer. Donc on n’a pas eu à débourser. Pendant ce temps, on allait aux laveuses – sécheuses disponibles dans le complexe pour environ 1$. J’y allais en pyjama, c’était juste à côté sur le même étage!»

8: Est-ce que tes colocataires travaillaient nécessairement avec toi et au même endroit que toi? Est-ce quelles avaient le même horaire ou presque?

«Oui nous travaillions presque toujours ensemble. 4 sur 6 des filles travaillaient en fastfood. Les deux autres étaient supposés être housekeeping, mais, quand elles sont arrivées, elles ont été placées en custodial.»

 9: Y a-t-il des garçons qui sont admis à ce programme?

«Oui, car l’année avant moi il y en avait eu un (ils étaient une quinzaine d’internes au total, je crois). Mais mon année nous étions juste 6 filles (2 du UK, 1 d’Irlande et 2 de Thaïlande).»

10: Combien de Canadiens ont été pris durant ton année (2014)?

«J’étais la seule canadienne.»

11: Financièrement, considères-tu que le programme vaut la peine, malgré les dépenses?

«Selon moi, tu fais beaucoup plus d’argent à DHHIR qu’en Floride. Je n’ai jamais travaillé en dessous de 40hr et le salaire horaire est plus élevé qu’en Floride. Tu dépenses aussi beaucoup moins, je crois, puisqu’il n’y a pas un énormément de choses à faire sur l’ile (la plage te le vélo, c’est gratuit J

12: Financièrement, penses-tu que ça vaut plus la peine que de travailler au Québec?

«Question argent, non ça ne vaut pas la peine. Mais pour l’expérience, absolument !»

13: Y avait-il beaucoup de jeunes? Des internationaux? Des Américains?

«Tous les jeunes (les américains qui vont à l’université en tourisme juste à côté) travaillaient pour la plupart dans ‘recréation’ ou ‘custodial’ donc tu viens à les connaitre durant ton été. Par contre, dans le fastfood, la plupart sont des dames qui sont à temps plein.
Au complexe où on restait, il y avait plein d’autres jeunes et d’autres Canadiens qui travaillaient soit comme lifeguard de la plage ou à d’autres hôtels comme le Marriot, etc. En parlant avec les autres jeunes internationaux qui faisaient la même job que moi, mais dans d’autres hôtels, je me suis rendu compte à quel point on était vraiment mieux traité avec Disney!»

14: Quand tu es venue a Orlando, est-ce que tu avais demandé des congés?

«Oui j’avais demandé congé. Ça a pris toute la misère du monde pour pouvoir avoir 4 jours de congé de suite, mais j’ai réussi. Ça dépend des années, s’ils ont assez de budgets ou non pour pouvoir embaucher beaucoup d’internes. Mais mon année, on a eu deux dames qui se sont blessées au travail et on était pas assez d’internes donc on travaillait beaucoup.»

15: Est-ce que tu considères que ça valait la peine d’aller à Orlando, même si tu partais de la Caroline du Sud?

«Oui, puisque les parcs étaient gratuits pour moi aussi. Même si j’étais venue en Caroline pour travailler, mon but était d’avoir du plaisir durant l’été. Donc je voulais prendre le temps d’aller faire un tour en Floride puisque j’y avais accès! Je suis allée en train, ça m’a pris 7 heures si je me souviens bien.»

16: Combien d’heures approximativement faisais-tu par semaine?

«40 heures et plus, je me souviens d’une semaine à 60 heures, je crois.»

17: As-tu rencontré des touristes francophones?

«Oui, quelques familles, c’était vraiment bien, car je pouvais leur parler toute la semaine et à les connaitre davantage puisque je les voyais presque chaque jour.»

18: Recommanderais-tu ce programme ?

«Oui!!! C’est tellement une belle ile à visiter. La plage est juste en arrière de ton complexe et tout se fait en vélo.»

19: Y avait-il une piscine ?

«Oui une piscine intérieure et extérieure à mon complexe, un gym gratuit, un terrain de tennis.» 

20: Dois-tu louer ton vélo ou l’as-tu gratuitement pour ton contrat?

«Gratuit» 

21: Avais-tu une case dans ton appartement?

«Non, pas de case.»

22: Comment fonctionnais-tu pour ton cellulaire?

«J’avais gardé mon numéro à la maison et payé un extra par mois pour qu’il fonctionne aux USA. C’était moins compliqué que de prendre un forfait aux USA, car je devais quand même payer celui au Canada.»

23: Avais-tu accès au wifi dans ton appartement?

«Oui. Les Thaïlandaises étaient arrivées 1 mois avant moi donc elle s’en était occupée. Quand elles sont arrivées, il n’y en avait pas, mais elles ont acheté un routeur et se sont connectées chez le voisin. Ça ne dérangeait pas le voisin et ça nous coutait rien. Je me demande encore comment c’était possible haha. Sinon, il y a un centre de wifi gratuit près de la piscine intérieure pour permettre aux gens d’aller travailler dans une salle avec wifi.»

24: Avais-tu une TV dans ton appart?

«Oui»

25: La température là-bas ressemble à quoi? Est-ce humide et insupportable comme en Floride?

«Très humide, très chaud. Ça ne m’a pas vraiment dérangée, j’aimais ça. :) »

26: Le visa marche-t-il de la même manière? Sinon, quelle est la procédure?

«Je sais pas comment ça fonctionnait pour toi. Moi je l’ai reçu par la poste sans que je m’y attende. Ce n’était vraiment pas compliqué. Et il fallait que j’aille sur l’internet pour avoir un Sevis numéro je crois, pour présenter aux douanes.»

27: …et le NAS américain?

«La dame des ressources humaines (celle qui était venue me chercher à l’aéroport) va nous reconduire la première semaine quand on arrive au bureau d’immigration à 1 heure du ressort.»

 28: Est-ce que la durée de ton séjour était trop longue?

«Non c’était parfait. Pas une semaine de plus en tout cas ! Mais assure-toi d’avoir 2 semaines avant de recommencer l’école. Moi, j’en avais vraiment eu de besoin pour reprendre mes forces. J)

29: Y avait-il des Français (France) dans les cast members avec qui tu travaillais?

«Non, aucun francophone à Disney. C’est ce que j’ai apprécié le plus!»

 30: Comment occupais-tu ton temps libre?

«Courir sur la plage le matin avant mon shift (ça vaut tellement la peine de se réveiller tôt!), cinéma près du Wal-Mart, magasinage aux outlets hors de l’ile, visite de l’ile en vélo, volleyball, sortir quelques fois dans les bars avec les autres cast-members (je n’avais pas encore 21 ans, mais Disney est tellement moins sévère à HHI, tu es beaucoup plus libre).»

31: Quels sont les conseils que tu me donnerais à un futur participant au programme HHIR?

«J’étais quand même assez gênée quand je l’ai fait (c’était la 1re fois que je partais aussi loin et aussi longtemps de chez moi). Nos superviseurs étaient très stricts, mais, en fin de compte, on était aussi là pour passer un été fou. Donc n’ait pas peur d’aller rencontrer les autres jeunes internationaux des autres hôtels, épiceries ou les lifeguards. Car tu es toujours avec le même monde à Disney (à l’appart et au travail) donc c’est plus facile de se tomber sur les nerfs.
Disney organise aussi des activités toutes les 2 ou 3 semaines (bowling, SUP, souper de départ, bateau pour aller voir les dauphins, visite ville de Savannah, match de baseball à Savannah). Si tu es capable d’y aller en auto, je pense que ça peut beaucoup aider. »

32: Y a-t-il des cinémas là-bas ou des outlets/ autres types de divertissements? Si oui, peut-on s’y rendre facilement?

«Cinéma près du Walmart, ça se fait bien en vélo. Outlets, tu dois absolument prendre un taxi ou avoir des amis américains avec une auto.»

 


 

Photos de Madori S. (participante au HHIP en 2015)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s