Inspections

Des inspections sont exécutés par le service d’entretien tous les 2-3 mois. Il s’assure que les règles de propreté soient respectées et qu’il n’y ait pas d’objets suspects ou dangereux dans l’appartement.

De façon générales, chaque complexe applique ses inspections de façon sont indépendante. Elles ne sont donc pas exécutées en même temps dans tous les complexes. Ce sont aux administrations de chacun des complexes de choisir les dates d’inspection. Celles-ci durent environ entre 1 à 2 semaines. Il est donc impossible de savoir à quel jour précis elles seront exécutées. La seule information que l’on obtient, c’est qu’elles sont exécutées à tel complexe entre telle date et telle date.

Exemple: Inspections at Chatham Square between 06/20 – 06/30

Cotes de passage
À la fin de l’inspection, chaque appartement reçoit une cote de passage:

  • White gloves: ceux qui sont plus que propres! Rares sont ceux qui obtiennent cette cote. Ils gagnent une boite de biscuits de qualité comme récompense.
  • Passed: ceux qui réussissent le test. Ils obtiennent des sachets de craisins ou autre friandise du genre en récompense.
  • Failed: ceux qui échouent le test.

Échec = Frais
Si vous échouez l’inspection, vous obtenez un premier avertissement et le service d’entretien revient dans les jours suivants afin de vous faire repasser le test. Normalement, il est requis de passer ce test après cet avertissement. Cependant, puisque plusieurs participants font le programme de 6mois et 1 an, ceux-ci risquent d’obtenir plusieurs inspections durant leur séjour. Voici comment ça fonctionne: si vous échouez votre test une seconde fois après votre premier avertissement, des frais s’appliquent. Vous avez droit à 3 échecs après le premier avertissement avant d’être renvoyé. Pour chaque échec, $25/personne s’ajoute à la facture. Donc, si vous obtenez deux échecs après le premier avertissement, vous devez payer $50/personne. Au quatrième échec, c’est le renvoi.

Injustice pour tout le monde
Il arrive souvent que certains colocataires ne se rangent pas souvent ou même jamais. Cette situation peut devenir néfaste à long terme et créer de gros conflits, notamment lors des inspections. En effet, lorsque l’appartement échoue, ce sont tous les locataires qui doivent payer les frais de leur poche, même si ce n’est la faute que d’une personne. En tant que colocataire, on paie pour la faut des autres, c’est ainsi. Le seul moyen est d’obliger ladite personne à ranger et c’est parfois très difficile, surtout lorsque les horaires sont différents.

Cote par chambre
Chaque chambre est évaluée individuellement. Seuls les espaces communs comme les salles de bains, le salon et la cuisine sont cotés de façon collective. Or, s’il arrive qu’une seule chambre sur plusieurs échoue, les frais ne s’appliqueront qu’aux locataires de cette chambre. Ceci dit, il est rare que cette politique soit appliquée, car, si l’un des colocataires est « malpropre », il risque de salir tous les espaces communs, ce qui résulte d’un échec collectif.

Rédigé par Laurie k. D.
©© ICP 2016 – Canadiens Francophones

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s