Alicia L. (2013)

Operations (Show)
Alicia L. (2013)

Alicia L. (2013)

Lieu de travail

Points positifs

  • Pouvoir travailler dehors, pour quelqu’un qui ne supporte pas bien la climatisation, ce fut un gros plus.
  • Travailler en anglais tout le temps.

Points négatifs

  • Le costume est d’une laideur! Il est atroce: on dirait un croisement entre Charlie Sheen et un garde de sécurité
  • Être exposé aux bruits très forts des feux d’artifice. Il y a 2 spectacles par jour, ce qui fait au moins 4h de bruits forts dans les oreilles PAR JOUR! Depuis mon retour, j’ai de l’acouphène. Je vous conseille d’apporter de bouchons d’oreille et de les porter durant le spectacle. Vous devez les acheter vous-mêmes: ils ne sont pas fournis par l’employeur.
  • Nous ne changions jamais de rôle durant le travail. Si nous étions affiliés au Stroller Parking, nous étions là toute la soirée. Il y a une tâche où nous devons rester près d’une barrière avec un walkie et empêcher les Guests de rentrer par là, puisque c’est interdit. Nous devions rester planté là toute la soirée, au moins un bon 2h de temps. Si vous n’aimez pas faire le piquet comme moi, c’est très long comme quart de travail!
  • Vous êtes constamment surveillés par vos supérieurs et collègues de travail, surtout les plus vieux! Nombre de fois je me suis fait réprimander, car j’avais le vernis à ongles un peu écaillé, les jambes croisées… Je bougeais trop, je ne bougeais pas assez. C’était très fatigant à la longue.
  • Mon équipe changeait constamment. Parfois, je ne savais plus avec qui je travaillais, car Fantasmic! ne requiert pas beaucoup de training, donc beaucoup de Cast members venant d’autres parcs et areas venaient faire des shifts au spectacle pour boucler les fins de mois.
  • Il y avait beaucoup de favoritisme chez les employés les plus âgés et les permanents. Pour eux, nous étions en bas de l’échelle salariale, nous étions des étrangers qui pouvaient se faire renvoyer d’un revers de la main. Il fallait donc être constamment sur ses gardes lorsqu’on parlait entre amis.
  • L’horaire de nuit! Je faisais toujours le même quart de travail: 4pm à minuit. Je sortais du parc vers minuit, j’embarquais dans le bus et j’arrivais chez moi vers 1h du matin. C’était très fatigant, surtout pour ceux qui ne sont pas habitués à ce rythme de vie.
  • Ne pas pouvoir faire des extras magical hours (EMH). Il n’y avait que deux spectacles par soir, donc on ne pouvait pas travailler plus de 35 heures/semaine. Le salaire était donc moindre, comparé aux autres rôles qui avaient plus de 40 heures/semaine.

Commentaire personnel

Personnellement, j’ai DÉTESTÉ mon travail à WDW. La seule chose qui me donne de bons souvenirs, ce sont mes colocataires avec qui je garde encore contact. Nous avons tissé des liens très étroits en cohabitant ensemble. Pour ce qui est de mon équipe de travail à Fantasmic!, je ne leur parle aucunement. C’était un travail horrible, monotone, qui ne nécessitait aucune force mentale. Après une semaine, j’avais l’impression d’être un robot. Je m’ennuyais même de mon travail en tant que caissière au Best Buy, puisque, même là, dans un centre d’achat, j’avais plus de stimulation mentale. Je n’étais même pas payée à un salaire convenable.

Note: Il faut prendre en compte qu’en 2013, le salaire était approximativement de 7$/h, et que le « cout de la vie » n’était pas plus bas à l’époque. Le salaire depuis 2013 a augmenté beaucoup plus que le « cout de la vie », ce qui fait en sorte que les ICP/CP étaient très pauvres.

Durant ces trois mois en Floride, j’ai perdu 10 livres. Sur certaines photos, on voit bien que mon teint est cireux et que je semble malade, j’ai l’air toute maigrichonne. La combinaison de longues heures de travail en plus de peu d’heures de sommeil et d’une nourriture qui manquait de fruits et de légumes (ce sont des denrées extrêmement chères aux USA), j’ai grugé dans mes réserves corporelles. Ça m’a pris une bonne année avant de reprendre un poids santé. Si vous voulez faire ce programme, amenez-vous assez d’argent pour votre épicerie. Je ne faisais pas assez d’argent pour pouvoir manger autre chose que des œufs et des ramens. Je n’ai pas beaucoup de points positifs pour ce travail, mais c’est mon expérience personnelle. Si j’avais à refaire le programme, je ferais custodial!

Alicia Camille Lamontagne
Été 2013

Publicités